L’ACTUALITÉ EN UN CLIN D’ŒIL


Nouveautés, rencontre, préparation, entretien...
Découvrez les actualités qui rythment l'année et venez
partager avec nous votre passion de la moto !

Le Yoshimura SERT Motul conserve son numéro 1 !

09/10/2021

Pour sa première saison dans le championnat FIM EWC, l’alliance franco-japonaise du Yoshimura SERT Motul avait de grandes ambitions. Avec le numéro 1 apposé sur sa GSX-R1000 après le sacre du SERT en 2020, et l’arrivée de Sylvain Guintoli aux côtés de Gregg Black et Xavier Simeon, l’objectif du team Suzuki était clair : conserver sa couronne mondiale.

 

Après un développement réalisé au Japon par Kazuki Watanabe, pilote japonais passé par le Moto2, la GSX-R1000 a démontré tout son potentiel dès les premiers essais réalisés fin mars sur le circuit au Mans pour préparer les 24 Heures Motos. Une épreuve que le Yoshimura SERT Motul abordait deux mois plus tard avec un statut de favori à faire respecter.

 

 

Dans un début de course très disputé face à l’équipage du YART, c’est le team Suzuki qui prenait la tête des opérations avant que son principal concurrent ne casse son moteur. Dès lors, l’équipe co-dirigée par Damien Saulnier et Yohei Kato a contrôlé la course d'une main de maître et a obtenu deux bonus de 10 points attribués au leader aux huitième et seizième heures de course. Leader depuis la troisième heure de course, l'équipe franco-japonaise n'a commis aucune erreur et a conclu une course parfaite par une brillante victoire avec huit tours d'avance sur les deuxièmes.

 

 

Le Yoshimura SERT Motul arrivait un mois plus tard aux 12 Heures d’Estoril avec un total de 64 points au championnat et une place de leader à défendre. Néanmoins les choses ne se sont pas passées comme prévu et après deux chutes, le team Suzuki a terminé la manche portugaise à la 17ème place malgré l’obtention du meilleur temps en course. La persévérance et la détermination face aux difficultés ont malgré tout permis à l’équipe de quitter le Portugal avec 12 points supplémentaires.

 

 

La deuxième course de 24 heures de la saison, le Bol d’Or, approchait et le Yoshimura SERT Motul restait dans la course pour le titre avec seulement 11 points de retard sur la tête du championnat. Dès fin août et les essais pré-Bol, la GSX-R1000 s’affichait comme l’une des favorites de l’épreuve en réalisant des chronos jamais réalisés jusque-là. Le samedi 18 septembre, à 15h, Gregg Black réalisait une nouvelle fois le holeshot au départ avant de livrer une belle bataille face aux autres machines officielles. Grâce à une bonne stratégie, le team Suzuki prenait les commandes de la course et, alors que la nuit tombait sur le circuit Paul Ricard, la plupart des machines concurrentes devaient renoncer à poursuivre la mythique épreuve tandis que leurs moteurs souffraient des contraintes imposées par le tracé varois.

 

 

Après avoir mené l’épreuve quasiment de bout en bout, la GSX-R1000 du Yoshimura SERT Motul franchissait la ligne d’arrivée avec une très confortable avance de 19 tours sur son principal rival. En signant la pole position, la tête du classement à la 8ème puis à la 16ème heure de course et bien sûr la victoire, le team franco-japonais engrangeait 65 points, le maximum possible, et reprenait la tête du championnat avec un total de 141 points.

 

 

Mais le titre n’était pas encore joué, et tout restait à faire lors de la dernière course de la saison sur le circuit de Most en République Tchèque. Sur un circuit encore inconnu pour l’équipe, le Yoshimura SERT Motul a su s’adapter rapidement face à des concurrents connaissant déjà la piste. Dans une course courte, d’une durée de 6 heures, le team Suzuki a fait preuve de sérieux pour gérer son avance au championnat tout en démontrant une vitesse lui permettant de monter une fois de plus sur le podium cette saison.

 

 

Avec cette saison historique, le Yoshimura SERT Motul remporte son premier titre mondial FIM EWC et permet à Suzuki de glaner un 20ème sacre en championnat du monde d’Endurance. C’est également le 17ème titre pour la structure du SERT. Félicitations à Gregg Black, Xavier Simeon et Sylvain Guintoli, ainsi qu’à toute l’équipe technique dirigée par Yohei Kato et Damien Saulnier.

 

NEWSLETTER
Conditions de vente - A propos - ©Suzuki-moto / Mentions légales