L’ACTUALITÉ EN UN CLIN D’ŒIL


Nouveautés, rencontre, préparation, entretien...
Découvrez les actualités qui rythment l'année et venez
partager avec nous votre passion de la moto !

Le SERT assure la 7ème place en Slovaquie

13/05/2018

3e aux essais, 7e en course : la nouvelle Suzuki GSX-R1000 a démontré aux 8 Hours of Slovakia Ring qu’elle était bien née et qu’elle avait le potentiel pour se battre en tête de la course.

 

C’est à Gregg Black qu’est revenu la mission de prendre le départ de ces 8 Hours of Slovakia Ring. Parti de la 3e place sur la grille, le pilote Suzuki va faire honneur à sa réputation d’excellent sprinter en bouclant les premiers tours de course en tête. Le pilote du Suzuki Endurance Racing Team prend le dessus sur ses poursuivants pendant une quinzaine de minutes avant de céder la tête de la course puis d’installer la Suzuki #2 à une solide 3e place.
 
Hélas, la fin de son relais est marquée par une pénalité Stop & Go infligée en raison de l’absence de marquage sur un pneu hier en qualifications. Ce coup dur rétrograde le SERT en 12e position. Cela n’entame pas le moral ni la motivation des pilotes qui engagent leur remontée au classement en alignant des tours très rapides. Ces efforts s’avèrent payants et à la 3e heure de course, l’équipe de Dominique Méliand regagne le 5e rang, à portée de ses adversaires au classement.
 
La mi course voit apparaître un problème de frein avant sur la moto qui lui fait perdre de précieuses places et l’éloigne cette fois définitivement du podium final. Redoublant d’efforts, toute l’équipe du SERT va pousser jusqu’au baissé du drapeau à damier qu’elle franchi à une méritante 7e place grâce aux performances de Vincent Philippe, Etienne Masson et Gregg Black.
 
Jusqu’au bout, le trio Suzuki roulera dans des chronos très proches de ceux des vainqueurs, prouvant si besoin est que la GSX- R1000 a bien le potentiel pour gagner, comme le confirmait à l’arrivée Dominique Méliand : «On a souffert du même problème qui a perturbé notre course précédente, au Mans. La bonne nouvelle, c’est qu’ici, on a trouvé la solution puisque à la fin de la course, on a fait de très bons chronos. Nous finissons à seulement 7/10e du 6e ! On a donc bon espoir de retrouver tous nos moyens pour la prochaine course en Allemagne. La fin du championnat sera consacrée au travail. Il ne faut pas se voiler la face, pour le titre cette année, nous sommes trop loin. Nous allons donc tout mettre en place pour progresser encore à Oschersleben et gagner au prochain Bol d’Or !»
NEWSLETTER
Conditions de vente - A propos - ©Suzuki-moto / Mentions légales