L’ACTUALITÉ EN UN CLIN D’ŒIL


Nouveautés, rencontre, préparation, entretien...
Découvrez les actualités qui rythment l'année et venez
partager avec nous votre passion de la moto !

100 ans, 100% champions, 100% Suzuki

22/11/2020

Que ce soit en Endurance ou en Vitesse, les teams et pilotes Suzuki ont brillé lors de cette saison 2020. Avec le titre de champion du monde FIM EWC remporté par le SERT de Damien Saulnier, et les championnats pilote et équipe remportés par le Team Suzuki Ecstar en MotoGP, Suzuki se voit offrir pour son centième anniversaire pas moins de trois titres majeurs.

 

L'histoire avait même commencé en septembre 2019, et une victoire au Bol d'Or du Suzuki Endurance Racing Team lors de l'entame de la saison 2019/2020 du championnat FIM EWC. Repris quelques mois plus tôt par Damien Saulnier, l'équipe sarthoise prenait la tête du championnat et s'envolait deux mois plus tard aux 8 Heures de Sepang. Sous une pluie battante Gregg Black et Étienne Masson assuraient de bons relais pour finalement terminer cinquième et conserver la tête du championnat, alors que le légendaire Vincent Philippe disputait sa dernière course avec le SERT.

 

 

Du côté du Team Suzuki Ecstar, les tests effectués dans l'hiver par Sylvain Guintoli laissaient présager une belle saison pour les pilotes espagnols Joan Mir et Alex Rins. À cause d'un début de saison retardé, ils devaient finalement attendre le mois de juillet pour enfin placer leurs GSX-RR sur une grille de départ. Après une première course compliquée, Joan Mir démontrait tout son potentiel lors du GP D'Andalousie en partant de la quatrième ligne et en rentrant dans le Top 5. Pas encore remis d'une blessure à l'épaule, Alex Rins obtenait courageusement de précieux points avant de finir au pied du podium lors du GP de Brno.

 

 

Pour le SERT, les tests s'enchaînaient en vue des 24 Heures Motos et le pilote belge Xavier Simeon arrivait en remplacement de Vincent Philippe. Sur un Circuit Bugatti privé de sa foule habituelle, la GSX-R1000 au numéro 2 réalisait 24 heures de course solide, et finissait courageusement sur le podium malgré une chute à quelques heures de l'arrivée. Conservant encore la tête du championnat, l'équipe de Damien Saulnier s'offrait le droit de rêver du titre lors de la finale du championnat, quelques semaines plus tard sur le Circuit d'Estoril. 

 

 

Pendant ce temps, en MotoGP, Joan Mir passait tout proche d'une victoire au GP de Styrie avant de monter trois fois de suite sur le podium. Il permettait même à Suzuki de réaliser un double podium à Barcelone alors qu'Alex Rins se plaçait troisième. Une performance historique, 13 ans après celui de Chris Vermeulen et John Hopkins, qui allait être réitérée par les deux espagnols lors des GP d'Aragon et de Teruel. Comme si cela ne suffisait pas, le numéro 36 Joan Mir prenait la tête du championnat et quelques semaines plus tard le Team Suzuki Ecstar réalisait le doublé lors du GP d'Europe, ce qui n'était plus arrivé pour la marque depuis 1982. Le GP de Valence, programmé dès la semaine suivante, pouvait déjà être décisif pour le titre pilote.

 

 

De l'autre côté de la péninsule ibérique, le Suzuki Endurance Racing Team partait à la conquête d'un 16ème titre mondial. Sur le magnifique tracé d'Estoril, les pilotes Gregg Black, Étienne Masson et Xavier Simeon assuraient de gros points alors que la fin de course approchait. Pour autant rien n'était joué, et le team allait devoir faire face à deux problèmes techniques. Des moments dans lesquels une grande équipe doit savoir rester lucide et relancer rapidement la machine. La GSX-R1000 #2 repartait, et allait faire entrer encore un peu plus Suzuki dans l'histoire de la compétition.

 

 

Une histoire qui était loin d'être terminée pour la firme d'Hamamatsu. À Valence, Joan Mir s'élançait en 12ème position et restait prudent dans les premiers virages afin d'éviter un accrochage. Solide mentalement, il réalisait de beaux dépassements alors que son premier titre en catégorie reine était à portée de main. Après une course parfaitement gérée, l'Espagnol de 23 ans entrait dans l'histoire et était sacré champion du monde au guidon de sa GSX-RR, pendant que le Team Suzuki Ecstar remportait le championnat par équipes. Une semaine plus tard, à Portimao, Alex Rins terminait même sur le podium final du championnat du monde MotoGP.

 

 

Alors que l'année 2020 marquait le centième anniversaire de Suzuki, ses teams et pilotes lui ont rendu un bel hommage en lui offrant trois des plus beaux titres de la compétition moto.

 

Félicitations au Team Suzuki Ecstar et à ses pilotes Joan Mir et Alex Rins pour les titres pilote et équipe obtenus lors du championnat du monde MotoGP 2020, ainsi qu’au Suzuki Endurance Racing Team et à ses pilotes Étienne Masson, Gregg Black, Vincent Phillipe et Xavier Simeon pour le titre remporté au championnat du monde FIM Endurance World Championship 2019/2020.

NEWSLETTER
Conditions de vente - A propos - ©Suzuki-moto / Mentions légales